<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

lundi 18 octobre 2010

Est-ce que le PS s'est trompé au sujet de Gbagbo en 2004 ?

Réponse emberlificotée de Cambadélis ("la situation était confuse") qui signifie en clair : "Oui, le PS s'est trompé en jugeant alors Gbagbo 'infréquentable' et en se rangeant derrière Chirac qui faisait parler la force". La force, au bout du compte, n'a rien pu contre le droit.



À l'approche des élections, il est temps pour le PS de négocier son "beau virage", selon la belle expression de Rue89... Rue89 qui continue cependant, dans le même article, à prendre pour argent comptant la parole officielle chiraquienne d'alors selon laquelle "Gbagbo n'avait pas hésité à violer un accord de cessez-le-feu pour pilonner les rebelles à Korhogo et Bouaké. Deux Sukhoi avaient alors tué neuf soldats français à Bouaké, et la France avait réagi en détruisant l'aviation ivoirienne au sol" ! Parole officielle qui autorisait l'attitude confuse du PS en 2004, et que Rue89 répète aujourd’hui (sic !). Une affirmation rabachée à l'époque indépendamment de toute enquête.

On sait depuis que cette affirmation est loin de correspondre à une vérité avérée. Le PS n'y a sans doute jamais vraiment cru... D'où les positions d'alors d'Emmanuelli, Mélenchon (alors au PS), Labertit, et depuis, de Jack Lang, Rocard, et maintenant de Cambadélis et du PS officiel... qui soutient à présent son camarade jadis excommunié. Mieux qu'un "beau virage", voilà un beau retour de l'histoire...


King Crimson: Overhead floor mats under toe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire