<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

samedi 4 décembre 2010

L'Ambassadeur de Côte d'Ivoire à l'Onu appelle à la réserve

... Et au respect de la charte de l'Onu.





Respect de la charte de l'Onu qui vaut, naturellement, pour tout fonctionnaire de l'Onu, et pour tout pays membre de l'Onu à l'égard des autres...

3 commentaires:

  1. Remarque : la Cei, au début de sa tâche, qu'elle n'a pas pu mener à bien (pour cause de PV illisibles, sans signature du scrutateur LMP, et comptant plus de votants que d'inscrits (sic) dans les zones CNO) ; au début de son travail inaccompli, la Cei a annoncé un chiffre officiel : le taux de participation : 70%.

    M. Bakayoko décidant d'annoncer à France 24 depuis le QG de campagne de M. Ouattara ses "résultats", propose les chiffres suivants :

    Gbagbo Laurent : 2 107 055 VOIX
    Ouattara : 2 483 164 VOIX
    TOTAL : 4 590 219 VOIX
    Sans meme les votes nuls. ......
    On sait qu'on a 5 700 000 inscrits sur la liste électorale.
    4 590 219 VOIX font : 80.5 % de voix, sans l'ajout des votes nuls.
    80% de participation au lieu des 70% annoncés par la Cei !


    Le président du conseil constitutionnel proclamant les résultats de l'élection donne les chiffres suivants :

    Electeurs inscrits: 5.725.721
    Votants: 4.081.765
    Taux de participation: 71,28%

    Suffrages nuls: 88.556
    Suffrages exprimés: 3.993.209

    Ont obtenu: Voix Pourcentage
    - M. GBAGBO Laurent: 2.054.537 soit 51,45 %
    - M. OUATTARA Alassane: 1.938.672 soit 48,55 %


    La différence ?
    70% d'électeurs, comme annoncé par la Cei, pour le conseil constitutionnel ;
    10% d’électeurs en plus pour M. Bakayoko. Soit les 500 000 votants de plus que les inscrits (censés avoir fait la différence). Et c'est sur cette base que la "communauté internationale" se fonde pour violer la charte de l’Onu !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Vous êtes vous posés les questions suivantes:
    1. Quelles sont les sources du conseil constitutionnel? Avait t'il les moyens de temporels et "accessoirement" humains de faire ce décompte et balayer de façon aussi sereine toutes les régions qui l'ont été?
    2.N'y aurait t'il eu des malversations que dans les zones CNO? (Je n'aime pas le ping-pong croyez moi)
    3.Pourquoi avoir empêché la proclamation de façon aussi spectaculaire alors qu'il eût suffit de porter la plainte au CC qui aurait ensuite mené et justifié ses conclusions?
    4. Quoi qu'il en soit ne pensez vous pas que 10ans de pouvoir en continu est quelque addictif et aurait pour effet de pousser à vouloir le conserver ad vitam etern... atchoum (il fait froid en France d'où je vous écris).
    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  3. Merci "Anonyme" en France où il fait froid !
    je trouve vos questions pertinentes. Essai de réponses.
    1) 1 jour, ce n'est jamais qu'1/3 de trois jours. Soit pas beaucoup moins temps que pour la Cei. En outre les PV litigieux signalés concernent 1/10 des PV, et ils sont tellement évidemment inutilisables qu'il n'y pas pas besoin de s’interroger longtemps. Juste un exemple.
    2) Rien n'exclut a priori qu'il n'y ait pu avoir tricherie ailleurs à côté des malversations (le mot est faible) dans les zones Cno. Mais il n'y a pas eu de réclamations (et en outre, il y eu vraiment des observateurs). Et donc rien ne permet a fortiori de supposer qu'il y en a eu.
    3) La façon spectaculaire était volontaire : que ça soit vu des caméras du monde monde entier, pour avoir l’occasion de dénoncer le coup fourré. Malheureusement l'explication aux médias qui suit a été violemment interrompue par le Rdr (cette partie du film a été "oubliée" par les médias ! Mais vous la trouverez aisément sur Internet). Ici il faut ajouter que LMP (très minoritaire dans la Cei) savait pertinemment que la tentative de "proclamation" de résultats non-vérifiés visait à sa "validation" par les médias étrangers, ce qui a pu être évité... En vain puisque l'annonce par Bayayoko hors délai a eu le même résultat ! (Et a justifié la crainte de LMP.)
    4) Aucun doute le pouvoir semble (je ne l'ai jamais eu) créer une addiction. Mais les années de "pouvoir" Gbagbo ont-elles vraiment eu le charme du pouvoir ? - les 8 dernières étant ce qu'elles furent : tout sauf du pouvoir ; et les cinq dernières années correspondent (j'accorde ce crédit à Gbagbo) à l'impossibilité de mettre en place des élections : ce qui vient de se passer en Cno le prouve...
    Conclusion : à mon sens il faut réinstaurer (le plus vite possible) l'Etat au nord et organiser des élections fiables.

    RépondreSupprimer