<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

mardi 11 janvier 2011

Crise post-électorale ivoirienne - La jeunesse du Nord prend position

Publié le lundi 10 janvier 2011 | Le Temps

Les populations du Nord contrairement au train de vie insolent des chefs rebelles, vivent dans la misère. Les jeunes supportent de moins en moins cette situation. Ils crient leur ras-le-bol et invitent leurs parents à s’inscrire dans la légalité constitutionnelle.

La Conférence des unions de jeunesses départementales du Nord, en abréviation Confujed- Nord, note avec stupéfaction que la Côte d’Ivoire stagne dans un climat politique délétère depuis 1993.
En effet, structure apolitique et exclusivement orientée vers le développement de cette région du pays, la Confujed- Nord par la présente déclaration veut faire part à l’opinion nationale et internationale qu’elle soutient fermement les Institutions de la République et ceux qui les incarnent. Elle salue avec déférence la réélection du Président Laurent Gbagbo à la Magistrature suprême de notre pays. Son élection est la consécration de la démocratie dans notre pays.
La Conférence des unions de jeunesses départementales du Nord, composée de quatre (4) unions de jeunesses de tous les départements du Nord qui étaient bien présent sur le terrain, lors de l’élection du 28 novembre 2010 ont vécu de conditions hostiles auxquelles étaient exposés les militants de La majorité présidentielle. Les responsables locaux du Rdr, soutenus par les soldats Fafn ont violemment intimidé les militants proches de La majorité présidentielle. Le mot d’ordre lancé pour la circonstance par le Rhdp et la rébellion était« Zéro voix pour Gbagbo au Nord ». Une telle assertion tranche avec l’exercice de la démocratie. Malgré quelques appels à la raison, ce mot d’ordre fut mis à exécution dans de nombreuses localités. Nos différents témoignages l’ont attesté. Un tel comportement est formellement condamné par la Confujed- Nord qui aspire à la Paix pour le développement de notre région. Vu tout ce qui précède, la Confujed- Nord voudrait se tourner vers ses parents.
Chers parents, nous sommes vos enfants, fer de lance de notre région, ne faites pas de notre région la plaie de la Côte d’Ivoire. Ne soyons pas ceux par qui le scandale va s ‘éterniser. Un pays est avant tout l’existence d’une loi fondamentale qu’on appelle Constitution. C’est par son respect que la diversité s’unit et cohabite. Il faut la respecter. Les rapports que nous avons avec les autres entités de la société sont régulés par les lois qui prescrivent à chacun de nous ses droits et ses devoirs. C’est cela qu’on appelle Etat. Il n’y a pas de société sans règles. Ce n’est pas l’originaire du Nord qui puisse l’imaginer. C’est la raison pour laquelle, chers parents, que nous vous invitons à vous démarquer des transgresseurs de la loi. Ils ne font pas du bien ni à la région ni à notre pays. En outre, chers parents, dans une République, on ne choisit pas le Président de la République parce qu’il serait un frère ou une sœur. On ne le choisit pas ni pour son ethnie, ni pour sa religion. Le Président de la République est voté par vous, parce que vous croyez en son programme et en sa personne.
Chers parents, vous le savez, le pouvoir est d’essence divine, il est Amour. Nul n’y accède ou ne s’y maintient par la haine et par le mal. Le pouvoir, c’est Dieu qui le donne à qui il veut, quand il veut. C’est le souverain choix que le peuple avalise. Pourquoi donner votre caution à celui qui tue ou fait tuer pour accéder au pouvoir ? Une rébellion pour le pouvoir venant du Nord?
Chers parents, frères et sœurs ressaisissons-nous, car nous dévions de la trajectoire républicaine.
Disons le haut et fort: «le Nord n’appartient à personne, autre que tous les fils et filles du Nord. Aucune personne, quels que soient ses moyens, sa personnalité ne peut à elle seule développer notre région ». Pourquoi contrarier l’avenir de milliers de personnes pour assouvir le désir d’un individu? Ce n’est pas juste. C’est le lieu d’interpeller nos guides religieux, réconciliez dans vos prêches, parlez de Dieu, Dieu vous récompensera. Sachez que tous les Nordistes ne sont pas des musulmans. Etre musulman n’est pas synonyme d’être partisan du Rdr. Le Rdr n’est pas une religion, encore moins Alassane Ouattara un prophète. Il n’y a pas d’ethnie Dioula dans le Nord de la Côte d’Ivoire. Nous rejetons du revers de la main, l’imposition de la pensée unique par la force de la rébellion. Les populations du Nord n’ont pas mandaté Alassane et ses sbires à agir en leur nom. Le Nord est pris on otage. Les populations du Nord sont des otages de la rébellion au profit d’Alassane Ouattara. La Conférence des unions de jeunesses départementales du Nord condamne avec la dernière énergie, la pression internationale sur notre pays. Il n’y a pas de démocratie sans le respect des Institutions. Comment les géniteurs de la démocratie peuvent-ils la bafouer ? L’Etat de droit n’est rien d’autre que le respect des Institutions. Pourquoi la politique de deux poids, deux mesures ? Jamais la Confujed- Nord ne saurait souscrire à une quelconque action de déstabilisation des Institutions de notre pays. Quant à une éventuelle arrivée de l’Ecomog, nous trouvons cela ubuesque et puérile. Depuis quand l’Ecomog s’érige- t- elle en organe juridictionnel ? Ou était-elle le 24 décembre 1999 ? Ou était-elle le 19 septembre 2002?
Nous pensons que le Noir est suffisamment intelligent pour ne plus tirer sur son frère africain.
La Confujed-Nord soutient sans ambages le départ de l’Onuci et de la force Licorne. Ces forces font la honte de l’Onu. Devenues partiales, elles doivent impérativement quitter le territoire ivoirien. Au total, nous déplorons la destruction du système sanitaire et éducatif dans le Nord du pays. Nous regrettons et condamnons l’exploitation sans vergogne de nos richesses au détriment de nos braves populations. Nous interpellons les organisations des Droits de I’Homme quant à la situation de nos parents dans le Nord qui vivent des atrocités sans nom. Il est temps que le Nord marque une prise de conscience collective afin de se démarquer de certains préjugés notoires. C’est pourquoi, nous lançons un vibrant appel à la réconciliation et à l’amour pour la sauvegarde de notre beau pays. Pour finir, La Conférence des unions de jeunesses départementales du Nord félicite le Président de la République pour la confiance investie en quatre (4) dignes fils du Nord en faisant d’eux des ministres de la République. Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.
Je vous remercie. ./.

Pour la Confujed-Nord
Kane Soumaila
Propos recueillis par :
Renaud Djatchi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire