<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

vendredi 28 janvier 2011

Préparer l'après crise : pour la France

Aux prochaines élections présidentielles ivoiriennes, les têtes d'affiches politiques auront changé.

L'animosité (pour employer une litote) contre Gbagbo qui est celle des chefs d'Etat français depuis dix ans aura donc perdu son sens : conformément à la constitution, Gbagbo ne pourra pas se représenter (on espère que cette animosité ne sera pas reportée sur un candidat ultérieur !).

Ne serait-ce qu'en regard de ce que le temps passe et que nul n'est immortel, les pouvoirs français auraient tout intérêt à changer d'attitude. Le crédit de la France est actuellement dilapidé jour après jour en Afrique. Les coups les plus durs que ses représentants officiels portent à la France sont assénés dans leur attitude en Côte d'Ivoire.


"Le premier qui a dit la vérité..."... La Côte d'Ivoire vient de poser un coup d'arrêt à cette pratique si habituelle qu'elle finit par être perçue en Afrique comme une règle du désespoir : des élections truquées. La quasi-absence d'exception en Afrique francophone est la mesure de ce désespoir. Et voilà que la Côte d'Ivoire met un grain de sable dans ce rouage ! Deux attitudes sont possibles pour Paris : une attitude qui lui ouvre l'avenir, une attitude suicidaire.

L'attitude suicidaire pour l'ancienne puissance coloniale consiste en ce que l'on a vu depuis deux mois ! Prendre parti de façon outrancière, refuser d'admettre que l'on a emboîté le mauvais pas. Aller jusqu'aux menaces guerrières et économiques, aux sanctions, vaines quant au but recherché, aux censures - non dites mais réelles - et dénigrements des médias hyper-minoritaires de la Côte d'Ivoire républicaine (la RTI) et de ceux qui la soutiennent : des journaux aux blogs et réseaux sociaux... Quand à Abidjan, les journaux de l’opposition, majoritaires, ont pignon sur rue ! Quand pied à pied la Côte d'Ivoire républicaine argumente... et convainc, via les rares journaux qui la soutiennent, par sa rare présence via des blogs et réseaux sociaux sur lesquels on se refuse systématiquement à toute censure, pour un bénéfice évident et qui suscite l'emportement de ceux qui voient ce chemin de patience et d’argumentation conquérir du terrain...


L'attitude juste, propre à ouvrir l'avenir de la France que l'on aime est simplement celle de la bonne foi. Se rendre loyalement aux faits, à la vérité qui avance. Des signes montrent que ce chemin commence à se faire jour, que des doutes apparaissent contre la désinformation en perte de terrain. La France enfin de retour ?

1 commentaire:

  1. alors là chapeau, c'est la chanson que j'ecoute le plus en ce moment avec "armée française de alpha et quelques autres .
    objectif 2012, on va y arriver ...
    saper aude

    RépondreSupprimer