<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

mardi 29 mars 2011

Forces françaises et onusiennes belligérantes aux côtés des mercenaires de Ouattara. Les FDS les tiennent en échec...

... selon une dépêche de Direct Scoop.net :

"Côte d’Ivoire: L’Onuci et la Licorne combattent sur le théâtre des opérations"

Dépêche du 29 mars 2011 par directscoop

"ABIDJAN – L’opération des nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) et les forces Françaises de la Licorne combatttent aux côtés de la rébellion sur le téhâtre des opérations, a-t-on appris d’une source militaire.

Selon une source introduite sur le théâtre des opérations, l’ONUCI et la Licorne ont changé de stratégie. Une information attestée par une autre source proche du théâtre des opérations à Duékoué qui révèle que « l’ONUCI et la Licorne ne se contentent plus de convoyer et ravitailler les rebelles mais bombardent » les positions des forces de défense et de sécurité (FDS), « avant de les installer ».


Des témoins auraient aperçu lors des combats à Daloa des « soldats blancs de la Licorne aux prises avec les FDS».

Dans les villes de Duékoué, Daloa, Issia (ouest) et Bondoukou (est), annoncés comme étant sous contrôle de la rébellion pro-Ouattara, des sources concordantes attestent que les combats seraient en cours entre les FDS et les rebelles largement soutenus par les forces onusiennes et la Licorne.

Lors d’une conférence de presse le 5 mars, les ministres de la défense et de l’intérieur avaient révélé l’implication des soldats onusiens sur le théâtre des opérations.

Au cours de l’attaque du centre émetteur le 27 février dans la commune d’Abobo (Abidjan), un hélicoptère estampillé UN a été aperçu survolant la zone durant les combats.

Une source proche du théâtre des opérations a révélé qu’ « un char de l’ONUCI (Opération des Nations Unies en côte d’Ivoire) » avait pris part le 25 février « à l’attaque de la position tenue par les FDS, près de Zouan-Hounien à moins de 30 km de Danané».

Quelques jours auparavant, l’on apprenait que le 3è Bataillon Bangladais BANBAT 3 de l’ONUCI, basé à Odienné, quittait cette base pour se rapprocher de la ligne de front.

A Abidjan, plusieurs témoignages concordants indiquent la présence de « soldats blancs » dans les zones de combats, notamment à Abobo où l’ONUCI a renforcé sa présence alors que la commune s’est quasiment vidée de ses habitants.

Des images provenant d’un drone de la force Licorne, dont directscoop a eu copie, révèlent les positions des FDS lors des affrontements qui les ont opposés aux rebelles pro-Ouattara à Abobo les 10 et 11 février. [...]"

Lire la suite de la dépêche sur Direct Scoop.net...

L'info de Direct Scoop se retrouve par la bande dans les colonnes de L'Express/avec Reuters : "Si les forces françaises déployées en Côte d'Ivoire se sont interposées à Duékoué pour empêcher les rebelles de marcher sur San Pedro pendant la guerre civile, la donne a désormais changé. [... Les] grandes puissances [...] reconnaissent la légitimité [du] rival [de Laurent Gbagbo] et n'ont plus de raison de s'opposer à la progression de ses adversaires, dit-on dans les milieux diplomatiques." (Sic !!!)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire