<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

samedi 5 mars 2011

À qui profite le crime ? (2)

"Femmes tuées à Abobo"

Ici : à qui profite le crime ?




Démenti des Fds:

Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire (FDS-CI) nient avoir tiré sur des femmes du RHDP qui manifestaient pacifiquement, le jeudi 3 mars 2011, dans la commune d'Abobo. Lire ci-dessous, leur communiqué.
Communiqué des FDS-CI
Sur la base des propos de pseudo témoins, des agences de presse ont diffusé l'information selon laquelle les FDS-CI seraient coupables de la mort de six (06) femmes, tuées par balles, au cours de la marche des militantes du RHDP à Abobo, le jeudi 03 mars 2011. Cette information a été automatiquement relayée depuis hier par des médias internationaux. Tout en s'inclinant très sincèrement sur la mémoire de ces femmes tuées, victimes d'actes d'un autre âge, les FDS-CI déclarent purement et simplement ne pas se reconnaître dans cette accusation, forcement mensongère et sans fondement. A l'intention de ces médias qui, de façon curieuse et suspecte, s'accordent autour de cette accusation grave, les FDS-CI rappellent que des marches similaires de militantes du RHDP ont eu lieu à Adjamé, à Marcory, à Treichville, à Attécoubé, à Bassam et dans d'autres localités les jours précédents; elles ont été toutes dispersées par des FDS-CI à l'aide de moyens conventionnels, sans qu'aucun cas de tuerie par balles n'ait été déploré; ni d'actes de barbarie observés. Les FDS-CI, s'insurgent contre ces adeptes des informations pour qui la légèreté et la manipulation des faits sont établies comme des règles professionnelles. Aussi, le Chef d'État-major des armées demande-t-il à ces accusateurs, de rechercher les auteurs présumés de ces tueries de femmes à Abobo ailleurs, car il affirme que la zone d'Abobo n'a jamais été le théâtre d'opérations des FDS-CI ce jour précis du jeudi 03 mars 2011, jour de la marche. Enfin, le Chef d'État-major des Armées précise que les troupes des FDS-CI sont restées stationnées dans leur cantonnement d'Abobo.
DIEU BENISSE ET SAUVE LA COTE D'IVOlRE!
Fait à Abidjan le vendredi 04 mars 2011
Pour les FDS-CI
Le Colonel-Major GOHOUROU Babri Hilaire
Porte-parole

(En vidéo : ici.)

2 commentaires:

  1. Merci pour la vidéo, Delugio ! Ces montages sont à peine croyables ! Malheur à la Côte d'Ivoire si elle vient à être dirigée par des gens capables de tels mensonges. Il apparaît clair que les partisans d'Alassane Ouattara passent leur temps à fabriquer des slogans et des images pour discréditer la Côter d'Ivoire.

    RépondreSupprimer
  2. Et le pire c'est que la "communauté internationale" semble ne demander qu'à croire ça !

    RépondreSupprimer