<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

samedi 2 avril 2011

La "communauté internationale" et les médias occidentaux vont-ils se décider à ouvrir les yeux ?

"Massacres épouvantables par les troupes pro-Ouattara dans l'Ouest depuis plusieurs mois."







Pour la seule journée du 29 mars : entre 500 (TWNews - ci-dessous) et 1000 civils assassinés à Duékoué par les forces pro-Ouattara.

S'abstenir, comme le font la plupart des médias français, de dire qui sont les bourreaux revient à continuer à les encourager en leur garantissant l'impunité médiatique. Ça fait des mois, comme le dit la reporter québecoise dans la vidéo ci-dessus, que les hommes de Ouattara massacrent à l'Ouest, tandis que les médias et le pouvoir français n'ont cessé soit de renvoyer chacun dos-à-dos, soit d'accuser les victimes !

Le CICR parle de 800 tués (en s’abstenant lui aussi de nommer les bourreaux !!!).

500 CIVILS EXÉCUTÉS PAR LES REBELLES DE OUATTARA A DUEKOUE : ONUCI ELLE-MEME COMPLICE.

TWN-Abidjan-Cote d’Ivoire-1-04-2011. Selon un rapport confidentiel qui vient d’être établi par l’ONUCI, rapport que Ban Ki-Moon a choisi de passer sous silence pour mentir encore au monde entier, “les rebelles de OUATTARA ont assassiné entre 400 et 500 personnes à Duékoué dès qu’ils ont investi cette ville” il y a 3 jours. L’information qui circule déjà dans toutes les ambassades étrangères en Côte d’Ivoire nous situera une bonne fois pour toute sur les combines de l’Organisation que BAN KI-MOON dirige et que beaucoup qualifient d’ailleurs de “corrompue”. La communauté internationale vient donc d’avoir une idée du “Président élu démocratiquement” qu’elle entend imposer à la Cote d’Ivoire. Quelqu’un que 95% des vrais ivoiriens ne veulent pas et qui est vu comme la “solution pour arrêter les violences dans ce pays” alors que les voies les plus sages conseillent une réévaluation des résultats ou une simple reprise des élections après un désarmement complet des fantassins de OUATTARA.
Lors du dernier conseil de sécurité du 30 Mars 2011 sur la situation en Côte d’Ivoire, le Brésil, l’Inde et la Chine avaient déjà exigé que “l’ONUCI exécute de manière impartiale son mandat de protection des civils et se garde de devenir partie au conflit. Les soldats de maintien de la paix ne devaient en aucun cas être utilisés pour devenir l’instrument d’un changement de régime en Côte d’Ivoire”. Ces pays avaient demandé que, “les délégations disposent désormais de plus de temps pour examiner les projets de résolution, ce qui permettrait aux pays fournisseurs de contingents de donner leur point de vue en ce qui concerne l’usage de leurs soldats”.
En témoins oculaires, nos correspondants ne font qu’insister depuis quelques mois sur les agissements des soldats de la paix qui arment, entraînent et transportent les tueurs de Ouattara. Ce faisant, nous avions voulu interpeller les observateurs sérieux de la crise ivoirienne afin que ceux-ci ouvrent les yeux pour éviter un drame de plus à la Cote d’Ivoire. L’ONU est donc complice des exécutions de ces 500 civils qu’ils sont sensés protégés d’après leur mission.
Jack SARKORRACHI

Mais le journal de 8h00 sur France culture (2.04.11) vient de renvoyer tout le monde dos-à-dos, parlant ignominieusement de "violences inter-communautaires" (sic !!!).

S'abstenir de dire qui sont les bourreaux revient à continuer à les encourager en leur garantissant l'impunité médiatique.

2 commentaires:

  1. Le Canada commence à faire la part des choses. Voici une lettre de Bernard Desgagne:

    "Chers amis de la Côte d'Ivoire,

    Enfin! Radio-Canada commence à faire autre chose que de la propagande!

    J'ai mis en ligne le dernier reportage du Téléjournal RDI*, à 17 h 17 cet après-midi, vous le trouverez à l'adresse ci-dessous.

    http://www.tagtele.com/videos/voir/69465/



    Désolé pour les fervents de YouTube, mais j'utilise TagTélé, un site de vidéo québécois. Je suis comme ça: pure laine québécoise. Un peu chauvin sur les bords. C'est mon péché mignon. De toute façon, la vidéo peut être intégrée à un site. Et avec de bons mots-clés et Google, les gens vont finir par trouver.

    Je constate que Radio-Canada commence à changer son angle d'approche. Mme Langlois a parlé des graves violations des droits de la personne «depuis plusieurs mois» dans l'Ouest, par les rebelles pro-Ouattara. Elle ne fait pas comme Amnistie Internationale, qui condamne les deux camps tout en désignant subtilement comme plus responsable le camp qui ne fait pas le jeu des riches exploiteurs du monde.

    Peut-être que mon harcèlement de Radio-Canada a fini par porter des fruits. Espérons que ça va continuer comme ça.

    J'ai mis aussi une description. Je pense que vous prendrez plaisir à la lire. Il faut cliquer sur «(plus)».

    Faites circuler en Côte d'Ivoire et dans la diaspora, car c'est un reportage encourageant.

    Si vous n'avez pas lu encore ma plainte contre Radio-Canada ainsi que mon message de cette semaine demandant à l'ombudsman qu'elle se prononce rapidement vous pouvez en prendre connaissance en cliquant sur les liens ci-dessous.

    Plainte contre Radio-Canada

    Message à l'ombudsman le 31 mars 2011

    Bravo aux Ivoiriens, un peuple de résistants admirables!

    Bernard Desgagne"

    RépondreSupprimer