<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

mardi 12 avril 2011

Un kidnapping grimé en "arrestation" !

Lu sur le blog de Djignab :

"C’est toujours une tentative de coup d’État

Les médias français ont beau se lancer dans une propagande effrénée, Alassane Dramane Ouatttara n’est le président de rien d’autre sinon le RDR, son parti. Le président de la République de Cote d’Ivoire Laurent Gbagbo est l’otage de Sarkozy et des insurgés du Golf Hôtel. C’est un mensonge que de dire qu’il a été arrêté car pour cela il aurait fallu qu’une juridiction l’aie inculpé et demandée que la force publique aille le chercher pour le priver de liberté. Quel juge ivoirien ou de quelque endroit dans le monde a dit qu’il faut arrêter le président Gbagbo? D’arrêter son fils ? Aucun, bien évidemment, nous sommes dans la propagande et la coalition internationale contre la Cote D’Ivoire ne peut justifier ni d’un point de vu juridique et encore moins moral et éthique l’« arrestation » du président Gbagbo!!

Quand à Alassane Dramane Ouattara, s’il croit qu’il est le président de la République il va falloir qu’il se rappelle quelques évidences : La Cote D’Ivoire est une république pourvue d’une constitution, et aucune des dispositions pertinentes de celle-ci n’a tété abrogée. Alassane Dramane Ouattara n’incarne aucune institution ivoirienne et encore moins la présidence. Il n’est que le délégué de l’homme fort de la Cote D’Ivoire : Nicolas Sarkozy."
[...]

Lire l'article en entier sur le blog de Djignab...


Et pour masquer ce coup d'Etat, le révisionnisme est en marche : France-(In)culture journal de 6 h 00 ce matin - authentique (en substance) : "'la France' dit que les pro-Ouattara ont 'arrêté' (sic) Gbagbo, les 'pro-Gbagbo' disent que c'est la France. Comment faire le tri ?" demande France-(In)culture. Et pour départager 'la France' et les 'pro-Gbagbo', France-(In)culture interviewe (que le lecteur s'accroche à sa chaise)... un rebelle de Ouattara ! Devinette : à qui le rebelle donne-t-il raison ? À 'la France', ou aux 'pro-Gbagbo' ?!

Hier, pour RFI (à l'instar de toutes les premières dépêches françaises d'hier) c'était clair : c'était la France. Depuis hier, RFI (à l'instar de tous les médias français d'aujourd'hui)... "révise" sa position...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire