<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

samedi 28 mai 2011

La France Recolonise la Côte d'Ivoire - FRCI

"Ouattara investi, Sarkozy veut reconquérir le pré carré"


Extraits d'un article de Rosa Moussaoui sur L'Humanité :

"Yamoussoukro 
(Côte d’Ivoire), envoyée spéciale.Yamoussoukro s’est parée d’orange, samedi, pour célébrer l’investiture d’Alassane Dramane Ouattara. Une aubaine pour un célèbre opérateur de téléphonie, dont les tee-shirts publicitaires ressemblaient à s’y méprendre à ceux des sympathisants du nouveau président ivoirien, frappés du slogan « ADO solutions ». Un concurrent d’Orange n’était pas en reste, déclinant en kakémonos verts les mots d’ordre d’« ADO » : « paix », « respect », « réconciliation ». Comme un avant-goût du « libéralisme à visage humain » promis par l’ex-numéro 2 du FMI. [...]


les autres invités français : Bouygues, Bolloré...

Seuls une vingtaine de chefs d’État africains ont fait le déplacement pour célébrer « la victoire de la démocratie » en Côte d’Ivoire, après six mois d’une sanglante crise postélectorale. Parmi eux, des démocrates de marque comme Blaise Compaoré, Paul Biya, Ali Bongo ou Faure Gnassingbé. Grand absent, Jacob Zuma s’est fait représenté par son vice-président. Il y a là, aussi, le président nigérian, Goodluck Jonathan, dont le pays est déchiré depuis plusieurs semaines par des émeutes postélectorales meurtrières. Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU, est de la cérémonie. Mais l’accueil le plus chaleureux, c’est à son ami de vingt ans, Nicolas Sarkozy, qu’Alassane Ouattara l’a réservé. [...]

Parmi les invités se pressaient d’autres amis français : Martin Bouygues, Vincent Bolloré, Michel Roussin (Veolia) ou encore Alexandre Vilgrain, le président du Cian, le Conseil français des investisseurs en Afrique. Convié, DSK n’a pas pu honorer l’invitation pour les raisons que l’on sait.

Lire l'article en entier sur L'Humanité.


Et... Pendant et après la fête, les massacres continuent  : "« Les conclusions [d'Amnesty international] sont accablantes. Elles font état de graves violations et atteintes des droits humains, de violations graves du droit humanitaire, de crimes de guerre et, dans certains cas, de crimes contre l’humanité », annonce déjà l’ONG, qui évoque aussi des violences sexuelles. Selon Amnesty, « la situation reste extrêmement préoccupante », les partisans avérés ou supposés de Laurent Gbagbo faisant toujours l’objet de « harcèlements et de violations graves de leurs droits humains, notamment dans l’ouest ». « Sans justice ni réparations pour les victimes d’aujourd’hui comme d’hier, les appels à la réconciliation lancés par le président Ouattara resteront lettre morte [...]"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire