<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

mardi 17 août 2010

En généraux !

Pourquoi les chars français ont quitté les rues d'Abidjan en 2004...
Deux hommes, le Gal Mangou et le Gal Poncet se sont rencontrés en généraux... et ont prié !

« Lorsque le 23 novembre 2004, le Président de la République m’a nommé comme CEMA [chef d'état-major des Armées], nous venions de subir les bombardements de la Licorne et leurs chars occupaient Abidjan. Je devais aller discuter avec le général Poncet qui commandait les troupes françaises, afin que nos soldats continuent de travailler pour sécuriser nos positions. Lorsque je suis allé voir Poncet, il a d’abord fait une requête. Il a souligné qu’il savait que je suis un fils de pasteur et voudrait qu’on prie d’abord avant de commencer à discuter. C’est lui qui a sorti la Bible et nous avons prié. Le lendemain, les chars français quittaient nos rues », a révélé le général Mangou, chef d'état-major des Armées de Côte d'Ivoire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire