<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

vendredi 10 septembre 2010

Le sens des proportions (bis)

On se souvient du mythe de l'an dernier, la fin du monde en 2009, suite au développement d'un trou noir provoqué par l'accélérateur de particules du CERN.

Au-delà de l'opportunité d'un tel discours, le mythe et son illustration vidéo...



... présentent un intérêt qui vaut d'être relevé : notre planète est un fétu de paille sur laquelle des hôtes humains et provisoires s'agitent pour rendre le temps bref qui leur est imparti le plus infernal possible...

Et cela au nom de - ou au prétexte de - quelque mythe genre (dans le désordre historique:) "hiérarchie des 'races'" ; ou à l'inverse, dans une visée d'espérance fraternelle, "lendemains qui chantent" dans la "société sans classe"... ou leur refus ; ou telle autre croyance avec ou sans dieu... ou son refus ; telle idée de nation ou telle autre, tel livre vénéré ou brûlé...

Et plus sérieusement que ces prétextes ou d'autres, se pourrir collectivement la vie par quelque instinct ravageur, inévitable péché originel se déployant à l'occasion de nos variabilités hormonales...

Bon, mais pour ce que j'en dis...

1 commentaire:

  1. En complément, un proverbe africain que j'ai tweeté hier au soir :

    "Quand un arbre tombe, on l'entend. Quand la forêt pousse, pas un seul bruit"

    RépondreSupprimer