<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

mardi 7 septembre 2010

Hallal là...

... Et Ramadan ici ?

Ouh la la ! C'est l'hallali ?

"Je sais sonner du cor clairement et bravement, et crier à faire retentir la forêt de mes airs d'hallali." (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820.)

"J'aime le son du Cor, le soir, au fond des bois,
Soit qu'il chante les pleurs de la biche aux abois,
Ou l'adieu du chasseur que l'écho faible accueille,
Et que le vent du nord porte de feuille en feuille.

[...]

Sur le plus haut des monts s'arrêtent les chevaux ;
L'écume les blanchit ; sous leurs pieds, Roncevaux
Des feux mourants du jour à peine se colore.
A l'horizon lointain fuit l'étendard du More.

"Turpin, n'as-tu rien vu dans le fond du torrent ?
"J'y vois deux chevaliers : l'un mort, l'autre expirant
"Tous deux sont écrasés sous une roche noire ;
"Le plus fort, dans sa main, élève un Cor d'ivoire,
"Son âme en s'exhalant nous appela deux fois."

Dieu ! que le son du Cor est triste au fond des bois !"

Alfred de Vigny (1797-1863). (Poème en entier ici)



On a reconnu le poème de Vigny et le chant de la mort de Roland mythifiée comme résistance "au More"...

Mais ce n'était pas là l'hallali... qui viendrait donc plus tard ? - au signe des "fast food" et des supermarchés, se rendant à l'argument économique du nombre et du profit du nouveau marché hallal. Marx, pour ce qu'on lui prête le propos, me semble-t-il, aurait donc eu raison : "le dernier capitaliste vendra même la corde avec laquelle on le pendra."

Où le poète de l'hallali sombre dans les alarmes statistiques qui fleurissent sur l'Internet :



Avec toutes les nuances concernant les deuxième et troisième génération d'immigrés, dont le taux de fécondité rejoint incontestablement celui du reste la population, à l'image de la Tunisie au taux de fécondité parfaitement "européen", un glissement démograqhique est indubitable.

Où Kadhafi, cité dans la vidéo ci-dessus, rejoint Cioran, annonçant la prochaine transformation de Notre-Dame en mosquée...

... Préfigurée dans la nouvelle gargouille de Lyon ?



Où le calcul de De Gaulle, préférant l'indépendance des ex-colonies plutôt que voir Colombey-les-deux-Eglises devenir Colombey-les-deux-Mosquées, n'aurait fait que décaler l'échéance.

Et où, dès lors, le "fusionnisme" d'Alexandre Gerbi s'avèrerait nettement préférable, pour l'hexagone, à ce qui aurait été finalement la politique de l'autruche...

Pendant ce temps, hier au soir, 6 septembre 2010, retransmise en direct à la RTI (Radio-télévision ivoirienne), à une heure de grande écoute, pour la célébration musulmane de "la Nuit du destin", une prédication interminable de Tariq Ramadan, grand invité.

(Moment qui ne fut pas inintéressant. J'ai toutefois particulièrement regretté - à l'heure où ailleurs, en Iran, qui lui ouvre une tribune régulière à l'antenne, on parle de lapider Sakineh Mohammadi-Ashtiani - qu'il n'ait pas prononcé un mot contre la lapidation des femmes adultères. Il prêchait dans un pays dont le Président, Gbagbo, a, sitôt élu, aboli la peine de mort...)

Et quand on pense que la France a accompagné son "interposition" entre rebelles et pouvoir élu en côte d'Ivoire de grands moulinets contre une prétendue "islamophobie" ivoirienne ! Imaginerait-on en France la télévision d'État laissant ainsi son antenne en direct à un prédicateur islamiste musulman !?



La Côte d'Ivoire, pays laïque, vit sans drame la réalité d'une proportion de groupes religieux similaire à celle qui, selon la vidéo démographique ci-dessus, s'annonce en Europe.

Face aux marchands du temple, "fast food" et supermarchés prenant leur part de profit à la corde pour les pendre, il faudrait alors peut-être réaliser qu'une véritable laïcité à la jacobine, de gauche donc - plutôt que les bradeurs libéraux de droite des acquis sociaux, du patrimoine des services sociaux, du sanctuaire de la nationalité et j'en passe -, pourrait être à même d'imposer une règle commune laïque, comme elle a su le faire en 1905 face au cléricalisme romain...


King Crimson, Epitaph (In the Court of the Crimson King - 1969)


Reste à définir laquelle...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire