<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

jeudi 9 décembre 2010

"Ce soir ou jamais" sur la Côte d'Ivoire

Bonne surprise à "Ce soir ou jamais" du 8.12. (à partir de la 58e minute). Et ici :



"M. Ouattara a fraudé massivement et j'en ai la preuve". Le propos est de Jean-François Probst, tenu au cours de l'émission de F. Taddéi.

F. Taddéï est fréquemment remarquable il est vrai, ainsi que son émission. Un des rares animateurs qui laisse parler ses invités sans les... inviter subtilement mais résolument à l'auto-censure.

F. Taddéï a donc laissé parler ses intervenants : "M. Ouattara a fraudé massivement et j'en ai la preuve" s'exclame Jean-François Probst, "connu pour avoir officié plus de 30 ans au sein du RPR. Il a été tour à tour conseiller de Jacques Chirac à Matignon, de Charles Pasqua au Sénat en tant que secrétaire général du groupe RPR, de Jérôme Monod au RPR, d’Alain Juppé à Matignon, de Jean Tiberi à la mairie de Paris... Il est l’auteur de « Chirac et Dépendances » (2002) et de « Chirac, mon ami de trente ans » (2007)."

Manifestement, depuis qu'il n'est plus aux affaires, M. Probst se lâche, enfin libre de dire ce qu'il pense et ce qu'il sait. Et la citation ci-dessus n'est qu'un exemple.



Si on lève censure et autocensure, on découvre la propagande massive à laquelle on est soumis est loin de faire l'unanimité.

Ce même soir "(ou jamais)", le chanteur de reggae ivoirien Komandant Simi Ol n'hésite pas à dire lui aussi ce qu'il pense : le droit a été piétiné par la "communauté internationale" : Komandant Simi Ol, auteur, compositeur et interprète de reggae engagé, né en Côte d’Ivoire, vit en France depuis l’adolescence et vient de sortir son premier album : « Libération ». Il chante la citoyenneté, l’environnement, le désarmement et la décolonisation pour penser le contexte géopolitique mondial. Il a vivement réagi à la manière dont la presse occidentale a présenté Alassane Ouattara comme vainqueur légitime des élections en Côte d’Ivoire. Pour lui, l’Europe et les Etats-Unis « n’ont pas respecté le suffrage ivoirien et veulent imposer la victoire d’un candidat néo-libéral. »

Enfin autre bonne surprise, Rahmatou Keïta, ancienne journaliste, aujourd’hui écrivain et cinéaste. Une militance engagée pour l’Afrique, qui milite dans plusieurs associations dont « l’Association panafricaine de culture », dont elle a été une des fondatrices. Son premier long métrage vient de sortir, il s’intitule « Al’lèèssi... une actrice africaine », un film qui raconte l’histoire des pionniers du cinéma africain. Il est sorti le 15 novembre, et il s’agit du premier film Nigérien, et le premier documentaire africain en sélection officielle au festival de Cannes. Rahmatou Keïta a commencé à travailler sur un documentaire sur le retour de la démocratie au Niger....sur dix ans. Elle a commencé à y travailler, il y a donc une dizaine d’années, et espère pouvoir terminer en Janvier 2011. Il s’intitule « J’ai fait le rêve... ».

Nigérienne, on ne peut pas la soupçonner d'engagement politique en Côte d’Ivoire. Elle dit simplement ce qu'elle voit derrière l'écran de fumée du matraquage médiatique, sur la base de ce qu'elle sait par des parentes au nord de la Côte d’Ivoire, et qui ont vu ce que la "communauté internationale", ses médias et ses relais se sont évertué à nous masquer...

Aucun n'est soupçonnable d'être un affreux partisan de celui, Gbagbo, qui nous est en permanence présenté comme le diable...

2 commentaires:

  1. PS : "Fraudes à grande échelle dans le Nord : Guy Labertit va diffuser les preuves en France". Cf. ici.

    RépondreSupprimer
  2. PS 2 : "Crise postélectorale en Côte D’Ivoire : Ensauvagement ou aliénation de la communauté internationale?" Cf. ici.

    RépondreSupprimer