<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

dimanche 22 mai 2011

La nuit s'est épaissie

Voir les chefs d'Etat présents samedi à Yamoussoukro à la cérémonie d'investiture d'Alassane Ouattara...

"Seul chef d'Etat occidental à participer à cette cérémonie autour d' 'UNE VINGTAINE' de ses pairs africains et du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon : Sarkozy" (Cit. "Libé" ici).


Le gratin des dictateurs... Sur le dos de "Gbagbo, humilié, abaissé au nom d'une foi qui permet d'encaisser tous les coups sans riposter, de croire que l'ennemi est un ami en devenir, que la prière et la non intervention face à la menace vont transformer l'ennemi ! Oui la faute de Gbagbo a été de croire en l'homme, en sa bonté première; de croire aux paroles données, surtout à des occidentaux qui ont semble-t-il la même foi, les mêmes valeurs!"

La nuit s'est épaissie. Le signal est fort : on sait désormais que le nouvel ordre mondial ne supporte pas les velléités d’élections démocratiques et transparentes. La Côte d'Ivoire s'avance dans la nuit des futures "élections" annoncées avant lesquelles on aura pris soin d’éliminer les opposants réels et leurs électeurs potentiels... Les massacres sont en cours, ne prenant même pas le soin de cesser pendant l'investiture.

La nuit s'est épaissie. La preuve par les noms des chefs d'Etat présents :


- Nicolas Sarkozy (France)

(Et bien sûr Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies).


Pour les autres, c'est édifiant - le gratin des dictatures et des aplatis que vient de rejoindre la Côte d’Ivoire :

- Blaise Compaoré (Burkina Faso)

- Abdoulaye Wade (Sénégal)

- Ali Bongo (Gabon)

- Denis Sassou Nguesso (Congo)

- Paul Biya (Cameroun)

- Idriss Deby (Tchad)

- Faure Gnassingbé (Togo)

- Mahamadou Issoufou (Niger)

- Alpha Condé (Guinée)

- Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie)

- Ellen Johnson Sirleaf (Liberia)

- Ernest Koroma (Sierra Leone)

- Amadou Toumani Touré (Mali)

- John Atta-Mills (Ghana)

- Boni Yayi (Bénin)

- Malam Bacaï Sanha (Guinée-Bissau)

(Et bien sûr les représentants de la Cédéao et de l'UA : Goodluck Jonathan - Nigeria -, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest - Cédéao - ; Teodoro Obiang Nguema - Guinée équatoriale -, président de l'Union africaine - UA)...



Pendant ce temps...

Cérémonie d’investiture d’Alassane Ouattara : Sarkozy, seul dirigeant occidental à y assister. Le président français annonce que les troupes françaises resteront en Côte d'Ivoire...

Sécurité
Aux dernières nouvelles, M. Koudou Obadou, sous directeur à l'ENS a été transporté par les FRCI au camp militaire d'Abobo où il est actuellement avec 2 autres universitaires enlevés aussi par les FRCI sans raison officielle.

Insécurité
Le proviseur du lycée Jean-Piagé de la Riviera (non loin de la petite mosquée), a été enlevé par 4 personnes en armes ce vendredi 20 mai 2011!

Mahan Gahe Basile, sg de la centrale syndicale Dignité, enlevé il y a quelques jours par les FRCI de Ouattara, pour une destination inconnue selon ses proches (21/05).

Le chef du village de Wagana (ex-Hermankono Dies), département de Guitry, André Gbogou et son fils, battus a sang le 19/05 et laisses pour mort par les FRCI de Ouattara (21/05).

M. Koudou Obadou, sous directeur de l'ENS, kidnappé a son domicile par les FRCI le 20 mai au matin pour une destination inconnue, selon sa famille (21/05).

Les villages Zikisso (villages de Belilie, Nassalilie, Tagrolilie) pilles et incendies jeudi 19/05 par les FRCI de Ouattara. Les villageois en fuite dans la forêt (20/05).

Le général ble Bruno, ex-commandant de la garde républicaine du Président Gbagbo, capturé par les FRCI, aurait réussi a s’enfuir il y a quelques jours, selon I-télé ( 19/05).

La liste de tous les jeunes enrôlés pour défendre la patrie aux mains des FRCI !

Et toujours, la séquestration arbitraire du président Gbagbo, de ses proches et de ceux des responsables de l’opposition qui n'ont pas été assassinés, pour un "procès" sans motif d’inculpation et dont les "auditions", menées par des acolytes du nouvel investi, ont commencé sans avocats !

A part cela tout va bien, les Ivoiriens étaient heureux d'acclamer leur nouveau président, joie, réconciliation ! Ils était si heureux que pour les assister on a fait venir par cars entiers des Burkinabés pour étoffer les rangs et augmenter la joie ! A quelques kilomètres de là s'entassent les 30 000 réfugiés de la mission catholique à Duékoué, et tous les autres dispersés dans la nature, qui n'ont plus rien, ni maison, ni terre, les Wé ont vu leurs récoltes de cacao faites par les acolytes de Ouattara, qui ont brulé le village et chassé leurs habitants pour une cueillette plus tranquille!
Ce fut une belle journée [...]"

2 commentaires:

  1. bravo ,bien écrit,merci d'avoir mis en valeur ce que j'ai essayé fort tard d'écrire, le cœur lourd!
    amicalement Shlomit

    RépondreSupprimer
  2. Merci à vous, Shlomit.
    Amitiés

    RépondreSupprimer