<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

mardi 1 mars 2011

Onuci contre les populations - le Bénin choisit de retirer son contingent

Voir aussi.


"Devant l’hostilité des populations, le patron de l’ONUCI brandit le «crime de guerre»

Le Représentant Spécial du secrétaire Général des Nations Unies, Young-Jin Choï a affiché lundi, à l’issue d’une rencontre des représentants de l’ONU dans les pays de l’Afrique de l’Ouest, sa crainte devant l’hostilité de plus en plus grandissante des populations contre l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).


« Il y a une transformation du harcèlement, qui est modéré, à l’acte d’hostilité directe, qui est extrême », avoue le sud-coréen qui s’est voulu dissuasif. « (…) C’est un crime de guerre d’attaquer les Casques bleus », a-t-il lâché.

Les populations considèrent de plus en plus les actes de l’ONUCI (Opération des Nations Unies en côte d’Ivoire) comme une provocation. La rébellion pro-Ouattara a attaqué jeudi la ville de Zouan-Hounien (ouest). Selon une source proche du théâtre des opérations, « un char de l’ONUCI (Opération des Nations Unies en côte d’Ivoire) a pris part à cette attaque de la position tenue par les FDS, à moins de 30 km de Danané».

Le mercredi 29 décembre, des soldats de l’ONUCI avaient tiré à balles réelles sur une foule de jeunes rassemblés à Abobo, faisant des blessés graves. La veille, un convoi de l’ONUCI qui s’avançait en direction de la stratégique centrale électrique d’Azito, près d’Abidjan, avait été forcé de rebrousser chemin par des habitants de Yopougon, une commune d’Abidjan.

Lors des affrontements du 16 décembre entre les rebelles et les forces de défense et de sécurité (FDS), l’ONUCI avait été filmé, combattant aux côtés de la rébellion pro-Ouattara. Le gouvernement, puis le Président Laurent Gbagbo a exigé le départ « immédiat » de l’ONUCI et de la force Licorne en raison de leur « partialité » dans la crise en Côte d’Ivoire. [...]"

Article complet sur DirectScoop.net


Le contingent Béninois se retire de l’ONUCI

"Les troupes de l’ONUCI en Côte d’Ivoire vont-elles volé en éclat ?
En tout cas tout porte à le croire.
Le contingent béninois des casques bleus de l’ONUCI basé à Toulepleu (ouest de la Côte d’Ivoire) ont quitté définitivement cette base depuis le 17 février. Pour rentrer au Bénin via Guiglo et Abidjan alors que leur mandat n’est pas encore arrivé à expiration.
Selon des sources très concordantes, ces casques bleus béninois ont décidé de partir pour ne pas se rendre complices des atrocités commises par l’ONUCI sur les populations.
Pour mémoire les troupes de l’ONUCI depuis l’éclatement de la crise poste électorale se sont éloignées de leur rôle de force impartiale et de paix.
[...] Les autorités légitimes de la République de Côte d’Ivoire ont demandé leur départ depuis décembre passé."
Nox

Article complet sur cojep.info

1 commentaire:

  1. Merci pour l'info. Continuer à nous éclairer.

    RépondreSupprimer