<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

lundi 21 mars 2011

Parmi les aspects "humanitaires" des interventions de la "communauté internationale" : priver de soins les Ivoiriens

"Crise ivoirienne : « Les embargos imposés à la Côte d’Ivoire sont inhumains » (Bishop méthodiste)

ABIDJAN – Son éminence Benjamin Boni, Bishop de l’Église méthodiste unie – Côte d’Ivoire ( congrégation protestante qui regroupe entre 800 000 et 1 million de membres), s’est élevé dimanche contre les sanctions et en particulier contre les embargos imposés à ce pays par l’Union Européenne (UE).


Saisissant l’occasion d’un moment de prière organisé par les femmes de sa congrégation, le premier responsable national de cette communauté chrétienne a rappelé que « nul n’a le droit d’ôter la vie à quiconque » avant d’ajouter que « les embargos imposés à la Côte d’Ivoire (par l’Union européenne) sont inhumains ».

Plusieurs organisations et personnalités ont condamné ces sanctions qui ont des conséquences sociales graves.

Médecins Sans Frontières (MSF) avait accusé « la communauté internationale (…) des ruptures d’approvisionnement en médicaments et matériel médical ».

La ministre de la Santé Publique, Christine Adjobi, a dénombré le 7 mars, « 24 décès » pour la période de janvier à février chez les personnes dialysées consécutivement à la décision de l’Union Européenne d’infliger à la Côte d’Ivoire un embargo sur les bateaux à destination de ce pays y compris ceux transportant des médicaments.

Les étudiants du SYNESS (Syndicat National des Etudiants en Science de la Santé de Côte d’Ivoire) ont organisé, le 24 février, une marche sur le siège de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) à Abidjan suivie d’un sit-in devant l’édifice. Ils se sont insurgés contre cette mesure « arbitraire » qui prive les malades de médicaments." [...]

Lire la suite et l'article en entier sur DirectScoop.net...

Et pour rappel aux politiques français tous tragiquement silencieux, on peut utiliser les urnes des cantonales.

4 commentaires:

  1. Contre cette ignominie qui n'est dénoncée par aucun parti politique français, les Francais peuvent manifester en votant Gbagbo aux élections cantonales: http://criseivoirienne.livejournal.com/14539.html

    RépondreSupprimer
  2. Merci Yapi de donner à nouveau le lien.
    Je l'ai signalé dans un article précédent. Je le mets dans celui-ci.

    RépondreSupprimer
  3. L'ONUCI et Ban perdent la tête!!! La preuve: la nomination du général togolais Gnakoudè Béréna; ce produit typique du système Eyadéma ( tortures, exécutions extrajudiciaires...) faisait partie du groupe de militaires qui -en violation de la constitution- avait "confier le pouvoir" à Faure à la mort de son père. J'ai peur que dans les semaines à venir l'ONUCI bn'entre directemebt en guerre contre les ivoiriens.

    RépondreSupprimer
  4. À moins que... Je commence à croire qu'ils savent qu'ils ne pourront pas gagner. Espérons que cela mette le holà à la folie de leur désespoir.

    RépondreSupprimer