<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

jeudi 6 janvier 2011

Du bon usage de la calomnie…

George Orwell, 1984 : « le personnage principal du roman , travaille au ministère de la Vérité. Il a pour tâche de retoucher les journaux déjà parus pour corriger les erreurs du Parti ou de son leader, Big Brother. Car le Parti ne se trompe jamais. Une fois l'Histoire réécrite, les erreurs ayant été gommées, on a donc la certitude qu’elles n’ont jamais existé. »


Pratique assez banale dans les médias « internationaux » depuis 2000 concernant la « crise ivoirienne ».

Quelques liens (non exaustifs !) pour se rappeler ce qu’il en fut lors des faits :

2004 etc. Bouaké et suites :


2003 etc. « Escadrons de la mort » :

2000 etc. Charnier de Yopougon :

Etc., etc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire